Actualités

Rabbenou Israël ABIH'SSIRA zatsal dit Sidna BABA SALÉ (1890-1984)


Sa hilloula aura lieu le Jeudi 4 chevat ou 30 janvier 2020 cette année.

Ce grand Saint naquit au Maroc à Tafilalet en 5650 (1890) le jour de Roch Hachana. Il fut le descendant d’une des plus illustres familles de la communauté sépharade, la famille ABIH'SSIRA, dont l’ancêtre était Rabbénou Chmouel Elbaz zatsal de mémoire bénie qui vécut à Jérusalem il y a 400 ans. Il fut nommé « le père de la natte » en araméen « ABIH'SSIRA » le jour où on lui refusa l’accès au bateau pour se rendre en Turquie, où il devait récolter des fonds pour les pauvres. C’est alors qu’il s’assit sur une petite natte, et, par la ferveur de sa prière, il prit la mer sous le regard stupéfait des témoins. Les miracles de la famille ABIH'SSIRA n’ont jamais cessé depuis lors.

Le père de Sidna Baba Salé zatsal était Rabbénou Messaoud ABIH'SSIRA zatsal, fils aîné du saint et illustre Rabbénou Yaacov ABIH'SSIRA zatsal, géant en Torah tant dans ses sens révélés que dans la Kabbala du Ari zal.

Sidna Baba Salé zatsal hérita des qualités hors-normes de ses aïeux. Le jour de sa Bar Mitsvah, il tint un discours qui dévoila des aptitudes et des compréhensions exceptionnelles à la communauté de Tafilalet qui fut fortement impressionnée et le considéra dès lors avec beaucoup de respect. Son assiduité était exceptionnelle :il pouvait étudier 18 heures consécutives.

L’un des principes que son père lui transmit fut de ne dire que du bien sur autrui, ainsi que de faire attention à ce qu’il regardait, de garder ses yeux.

A treize ans il se maria avec sa nièce Far’ha z‘l. Mais elle décéda quelques années plus tard, lui laissant trois enfants dont l’Admour Rabbi Meir Abih’ssira zatsal. Puis il se remaria avec la Rabbanit Myriam Amsellem z’l, tante du Président de notre association Tsidkat Eliaou, la mère de Baba Barou’h chlita.

A l’âge de dix-neuf ans, suite au décès de son père, il fut choisi comme dirigeant de la Yéchiva de celui-ci.

Par la suite, sa famille émigra avec la majorité de la communauté de Tafilalet vers Boudnib, où  Sidna Baba Salé zatsal, âgé de 28 ans, fut nommé Dayan (juge rabbinique) et Rav de toute la région.

En 1920, alors qu’il n’était âgé que de 30 ans, il rendit visite à Rabbi Chlomo Eliézer Alfandri zatsal, le Saba Kadicha, alors âgé de 95 ans. Dès qu’il vu Rabbi Israël, il se leva aussitôt et lui demanda de le bénir. Cette histoire eut un écho dans tout le peuple d’Israël qui prit conscience de la sainteté de Sidna Baba Salé zatsal.

Il tenta à plusieurs reprises de monter en Israël. En 1922, il s’installa à Jérusalem, mais son Rav lui demanda de reprendre son poste au Maroc. Puis en 1933, à Tibériade et Jérusalem, mais il fut à nouveau rappelé au Maroc et nommé Président du tribunal rabbinique d’Erfoud.

Son alya définitive se réalisa en 1964, en Israël, et finalement en 1970 dans la petite ville de Nétivot, au Sud du pays. Il vécut dans une maison modeste et sa porte était toujours ouverte. Il prenait le temps pour chacun, le renforçait dans sa foi et le bénissait.

Des milliers de Juifs du monde entier venaient lui rendre visite pour lui demander conseil ou recevoir une sublime bénédiction. Ses prières avaient un impact tellement puissant dans le Ciel qu’il put sauver la vie de nombreux Juifs et accomplir d’innombrables prodiges. Des centaines de pages ne suffiraient pas à narrer les miracles accomplis par ce grand Saint, agréé par le Très Haut.

Sidna Baba Salé zatsal étudiait 18 heures par jour le Niglé (Talmud et décisionnaires) et le Nistar (Kabbala). Il détenait son érudition kabbalistique par tradition de son grand-père dont il utilisait les kavanot dans les prières et la méditation, élaborées à l’origine par le Ari zal et dévoilées aux seuls initiés. Ses connaissances en Torah étaient phénoménales. Les mots sont faibles pour qualifier sa grandeur, son humilité et son amour d’Israël. 

Ce fut le beau–frère et maitre du Gaon Hatsadik Rav Nissim Amsellem zatsal, fondateur de l’association Tsidkat-Eliaou et de la synagogue Baba Salé de Jérusalem.

C’est le 4 Chevat 5744 (1984), à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans, que Rabbenou Israël zatsal rendit son âme pure à son Créateur. Il fut enterré à Netivot. Plus de cent mille personnes venues de tout Israël assistèrent à ses funérailles, en ce triste jour d’hiver où le monde venait de perdre un de ses piliers.

Que le mérite de ce Grand Tsadik Sidna BABA SALÉ zatsal soit une bénédiction pour tout le peuple juif et amène la délivrance (Guéoula) rapidement de nos jours. Amen.

La signification du surnom Baba Salé : Prier le Père. Parce qu’il était en mesure de réaliser des miracles de par ses prières.

Le jour de sa hilloula, des foules viennent pèleriner et prier sur sa sainte tombe, lui demandant d’intercéder pour eux auprès du Tout Puissant. Nos rabanims seront présents pour prier en votre faveur et celle de tout le peuple d’Israël.

Profitez de cette occasion unique pour vous faire bénir par nos rabbanim en nous transmettant vos noms, prénoms et prénoms de vos mères- cliquez ici.

Faire un don



VOS DONS IRONT AUX PLUS DÉMUNIS DE JÉRUSALEM ET NOTAMMENT AUX 160 ENFANTS DÉMUNIS QUE TSIDKAT ELIAOU PARRAINE.


Merci de bien vouloir transférer ce message svp à vos contacts et amis sur Facebook, par email.

Cet article est sous copyright.


Partagez avec vos amis :
Découvrez Plus d'articles “Actualités”

Pour que l’année soit douce et heureuse pour tous

Fermer